L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman

Publié le par Olya

9782226189547Résumé :

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux...





Mon avis :

Voilà un certain temps que L'étrange vie de Nobody Owens traine dans ma bibliothèque. C'est après mon coup de coeur pour Neverwhere, lors d'une virée parisienne, et d'une descente dans les librairies d'occas que je l'ai acheté. Et puis là, je ne savais pas trop quoi choisir comme livre et puis finalement, je me suis dis, allez zou, ça fait depuis que j'ai lu Stardust que je n'ai pas lu de Gaiman. Et je ne regrette ABSOLUMENT pas ma lecture. Un vrai coup de coeur pour ce livre.

Je l'ai trouvé vraiment merveilleux, dans le sens féérique, même si on évolue dans un cimetière. C'était tout simplement magique. Suivre l'évolution de ce petit garçon, Bod, à partir de son adoption par un couple de fantôme, jusqu'à son émancipation, a vraiment été un réel plaisir.
Cette évolution a été rendue possible grace à une palette de personnages qui sont tous attachants. Entre ses parents, Mr et Mrs Owens. Son tuteur, Silas, dont on ne sait jamais réellement ce qu'il est, même si on le devine dès le début. Un personnage qui ne se livre pas, mais dont on sens l'énorme affection qu'il a pour son protégé Bod. Liza, la sorcière, tuée par les habitants de son village, avec qui Bod liera une amitié. Tous les fantômes du cimetière également, qui auront chacun un rôle. Untel apprendra l'histoire à notre héros, mais la vraie histoire, hein, celle qui s'est réellement passée, et pas celle qui a été écrite dans les livres, un autre lui récitera les aventures qu'il a véçu dans son vivant. D'autres, notamment les enfants seront présents pour Bod pour jouer avec lui lorsqu'il était petit. Un autre encore, sera son professeur pour lui apprendre à s'effacer aux yeux des humains, pour lui apprendre la Songerie, ou l'Effroi ... Et puis il y a aussi Miss Lupescu, une jeune femme revêche aux premiers abords, qui est là pour suppléer Silas lorsqu'il est absent, et qui est censée apprendre des choses à Bod, mais qui au final deviendra une personne très importante pour Bod, son Nimini. Et puis bien sur Scarlett, sa meilleure amie lorsqu'il a 5 ans et qui lui permet d'avoir une réelle vision de la vraie vie des vivants lorsqu'elle lui raconte ce qui se passe pour elle.

Nous avons donc là des personnages auxquels on s'attache et qu'on vient à adorer, vraiment.

Je ne dirai pas grand chose d'autre, car je pense que la réelle force de ce livre, ce sont les personnages, et puis aussi le lieu de cette histoire, qui est assez surprenant. Un cimetière ! Mais ce cimetière parait tellement bienveillant. On s'y sent en sécurité, avec les fantomes pour veiller sur Bod et le maintenir en sécurité. Et c'est la vraie vie, qui nous parait tellement dangereuse, celle au dehors du cimetière, celle à laquelle Bod n'a pas le droit d'accéder réellement. Et d'ailleurs, les seules fois où il se permet des sorties à l'extérieur, vous pouvez être sur que les ennuis ne sont pas loin.

Je ne sait pas quoi dire d'autre, sans que ce soit du spoil, je me tairais donc. Mais c'est vraiment un merveilleux livre, je n'aurai pas d'autre adjectif à donner, c'est un livre qui m'a vraiment fait rêvé, je vivais mon livre, j'étais dans le cimetière avec Bod et j'évoluais en même temps que lui.
La fin m'a vraiment émue, rien que d'y penser, les larmes reviennent.

Afficher le spoiler


 

Les dessins qui sont présents durant le livre sont agréables à regarder, mais ça ne m'aurai pas dérangé s'ils n'avaient pas été présents. Ils ne sont pas essentiels pour moi, il n'apporte rien de concret à l'histoire. Sauf le dernier dessin, qui est simplement MAGNIFIQUE. La Dame sur son cheval blanc, je n'ai pas d'autre mot que magnifique. Ce dessin m'a vraiment plu.


Et je finirai sur une petite comptine :


Dors, dors mon tout petit
Dors jusqu'au bout de la nuit
Un jour tu verras le monde
Tu verras comme la Terre est ronde.
Danse, danse avec ton amour,
Pose un baiser sur ses lèvres,
Tu trouveras ton nom un jour
Et un trésor dans les ténèbres ...


Ma note : Coeur

Autres commentaires :
Vous pouvez aller voir l'avis de Marie. L, ou encore celui de Vert.

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Shosanna 05/11/2011 20:49



Je suis entièrement d'accord avec toi. Je préfère de loin les romans qu'il écrit "pour les enfants". Pour être honnête, je n'ai jamais lu ses oeuvres destinées aux adultes, car les résumés ne me
plaisaient guère mais grâce à tes release, je suis maintenant entièrement convaincue que ça ne me plaira pas ^^".
D'ailleurs, je me suis procuré "Odd et les géants de glace" et "Entremonde" (en collaboration avec Michael Reaves) (oui en fait, j'ai été brulée la CB à la librairie) et j'ai hâte de retomber
sans son univers enfantin ^_^!

Et il faut vraiment que j'achète Coraline, car en fait je n'ai vu que le film >_


Olya 06/11/2011 10:00



J'avais quand même lu Neverwhere qui est pour son public adulte, et j'avais vraiment aimé :) Tu pourrais le tester. 


J'avais emprunté l'autre fois Entremonde à la médiathèque, mais je l'ai rendu sans le lire ^^ 


J'ai le DVD de Coraline, que je n'ai toujours pas vu ... je n'ai lu que le bouquin pour le moment :) 



Shosanna 02/11/2011 00:00



Aaaah, «l’Étrange vie de Nobody Owens», j’ai vraiment adoré ^___^! ( Et oui, je sais faire autre chose que de râler sur Tara Duncan mdr XD!)

J’ai découvert l’étrange mais enivrant univers de Neil Gaiman avec «Coraline», comme beaucoup d’autres ^_^, et j’ai de suite accroché à cette sensibilité assez insolite qui mêle des enfants à une
bien drôle de «destinée». Non vraiment, j’aime et j’adhère énormément .

Quant à l’histoire de Nobody, j’avoue que les mots me manquent assez pour dire ce que j’en ai pensé tant j’ai aimé. J’ai lu ce livre d’une traite, et j’ai littéralement été plongée dans l’univers
du cimetière que j’ai adoré explorer avec Nobody. Les personnages sont attachants au possible & ont toujours quelque chose à «nous» apprendre et ce, jusqu’a à la fin. C’est d’ailleurs assez
passionnant, car on veut toujours en savoir plus sur ce petit monde fantomatique.

Aussi, je n’ai eu de cesse de me demander pourquoi l’antagoniste voulait tant éliminer Bod’?
Et pour être honnête, la «révélation» m’a assez déçue, mais la fin de l’histoire à vite balayée ce sentiment de déception.
J’étais loin de m’imaginer une telle conclusion ce qui m’a assez frustrée quelque part. Mais j’étais vraiment heureuse & surprise de voir que cela se finissait autrement que comme je l’avais
prédis dans ma p’tite tête, et de voir à quel point elle était émouvante (et encore, le mot est faible) ^_^! (Mais je pense sincèrement que Neil Gaiman à aquit le don de me surprendre, ce qui
n'est pas donné à tout le monde).

Je ne serais d’ailleurs pas contre une suite, même si j’ai conscience que c’est complètement impensable .

Et donc, oui, ce livre m’a fait le même effet qu'a toi ^___^!



Olya 04/11/2011 20:47



J'ai découvert Neil Gaiman avec Neverwhere, puis Nobody Owens, suivi de Stardust, Miroirs et fumée (que je n'ai pas vraiment aimé d'ailleurs - je ne suis pas fan de nouvelles), et de American
Gods, que je n'ai pas non plus vraiment aimé. Le dernier en date, c'est Coraline, et j'ai adoré. Je préfère très largement l'auteur/conteur jeunesse que l'auteur plus adulte avec Gaiman. 


J'ai bien envie de le relire d'ailleurs cette Etrange vie de Nobody Owens.



Catherine 01/03/2010 13:11


Moi aussi, je l'avais beaucoup aimé ! Plus que Coraline même.


Olya 01/03/2010 21:10


Je n'ai pas (encore) lu Coraline. Mais je pense que ça ne va pas tarder ! J'ai envie de découvrir cet auteur avec toutes ses oeuvres !